Jules FLANDRIN (1871 - 1947)

 

Touche à tout, il s’intéresse à la céramique mais également à la photo et à l’astronomie, faisant lui-même des clichés des étoiles.
En 1919, il change d’atelier et s’installe avec Marquet, Matisse, Marval, 19 quai Saint Michel. Il partage son temps entre Paris (automne et hiver), l’Italie et l’été à Corenc.

 

 

Pont Neuf, après-midi d’hiver
60x81 cm 1924

 

La Corne d’or. Moucherotte
85x100 cm. 1930

En 1931, il s’installe à Grenoble où il épouse la jeune artiste Henriette Deloras, qu’il connaît depuis des années. Ils se rendent régulièrement à Paris pour exposer jusqu’en 1939. Avec la guerre et le décès d’Henriette, il se retire à Corenc avec son fils, « Julo », continuant de peindre de nombreux paysages, jusqu'à la fin de sa vie en 1947.

 

Autoportrait 55x45 1926

Parmi ses expositions :

- En France :
Paris, de 1896 à 1930 : La Nationale, les Indépendants, Salon d’Automne, les Tuileries…
de 1906 à 1939 : galeries Druet, Bernheim, Braun, etc.
Grenoble de 1902 à 1946, galeries Fenoglio, Saint Louis.

- A l’étranger :
Bruxelles, Londres, Interlaken, Saint Petersbourg, Munich, Berlin (de 1909 à 1913)
Plus tard, Venise, Tokyo, New York, Oran, Mexico etc.

Après sa mort, quelques grandes rétrospectives et expositions thématiques :
- Grenoble en 1972 et 1999
- Saint Antoine l’Abbaye en 1992
- Oxford en 2001
- Aix Les Bains en 2002

-Grenoble, musée de l'Evêché: novembre 2008 à avril 2009

f

Bouquet de dalhias
55x46 cm. 1912

 

Nombreuses sont ses œuvres dans les musées français et étrangers.

 


Bibliographie :
Jules Flandrin. 1871-1947, Georges Flandrin et François Roussier, Editions de l’Association Flandrin Deloras (épuisé)
Jules Flandrin, the other « fin de siècle », Juliet Simpson, The Ashmolean Muséum
Jules Flandrin, Editions de la Tour, 2002 (Aix Les Bains)

Page d’accueil